Les défis du crowdsourcing pour l’information professionnelle

Thème : L'information au service de la performance et de l'innovation dans les organisations
Type : Atelier labo

Jeudi 30 Mai 2013, de 16h15 à 18h15
Salle Galliera

Le crowdsourcing offre de nouvelles perspectives aux entreprises et administrations pour créer de nouveaux contenus ou services, et innover tout en impliquant les utilisateurs, collaborateurs ou clients. Dans la recherche, les « sciences collaboratives » associent les « amateurs » à la collecte de données ou à l'alimentation des dispositifs de surveillance, dans des domaines aussi variés que l'écologie, la santé, l'astronomie, ou la retranscription de documents anciens... Mais exploiter cette économie participative à des fins scientifiques ou professionnelles implique de relever un certain nombre de défis relatifs à la qualité, la fiabilité, la pérennité et la sécurité des informations prélevées.

Cet atelier-laboratoire vous propose de participer à la réflexion autour des modèles, méthodologies ou démarches pertinentes, à travers les présentations d'initiatives de grands producteurs d'information.

Les ateliers-laboratoires sont conçus comme des sessions de co-création, au cours desquelles des experts interviennent de manière courte pour présenter un retour d'expérience. Les participants à l'atelier (en nombre limité) sont ensuite invités à contribuer à la réflexion. Les ateliers-labo se dérouleront dans un espace particulièrement convivial, l'Espace Galliera.

Animateur : Odile Hologne, Directrice déléguée à l'information scientifique et technique, Institut National de Recherche Agronomique (INRA)

Intervenants :

Jean-Luc Cousin, Directeur technique adjoint chargé des Systèmes d'Information, IGN

Alain Garnier, CEO, co-fondateur, Jamespot

Isabelle Josse, Chef de projet, Service Numérisation du Département de la Conservation, Bibliothèque Nationale de France

Romain Julliard, Professeur au MNHN, responsable scientifique du programme Vigie-Nature du Département à l’Ecologie et Gestion de la Biodiversité du MNHN, Muséum National d'Histoire Naturelle

Pauline Moirez, Experte en métadonnées et usages numériques, Département de l'information bibliographique et numérique, Bibliothèque nationale de France

Denis Teyssou, Responsable du MediaLab de l'AFP, Agence France Presse

Crowdsourcing et bibliothèque numérique : vers un enrichissement collaboratif des documents de la BnF

La bibliothèque numérique Gallica de la Bibliothèque nationale de France (BnF) propose la consultation de plus de deux millions de documents, et expérimente les possibilités offertes par le crowdsourcing pour enrichir l'accès au patrimoine imprimé, afin de répondre à l'évolution des usages du web mais aussi aux besoins d'accessibilité des personnes mal-voyantes.
Un projet de R&D coordonné par Orange Labs, en partenariat avec Jamespot, Urbilog, I2S, ISEP, INSA Lyon, Université Lyon 1 (LIRIS), Université Paris 8, s'attache à la conception d'une plate-forme collaborative de correction et d'enrichissement des documents numériques, appuyée sur un réseau social pour soutenir, motiver et organiser cette collaboration.

Alain Garnier, CEO, co-fondateur, Jamespot

Isabelle Josse, Chef de projet, Service Numérisation du Département de la Conservation, Bibliothèque Nationale de France

Pauline Moirez, Experte en métadonnées et usages numériques, Département de l'information bibliographique et numérique, Bibliothèque nationale de France

L'apport des sciences participatives à la préservation de la biodiversité : le programme Vigie-Nature du Muséum National d'Histoire Naturelle

La conservation de la biodiversité est considérée comme un enjeu d’importance mondiale qu’on peut décliner en deux objectifs de recherche : d’une part améliorer les connaissances sur les relations entre la dynamique de la biodiversité et des activités humaines ; d’autre part, améliorer l’appropriation de ces enjeux par une majorité de citoyens. Les Sciences Participatives, définies comme la participation de citoyens volontaires dans des projets de recherche adaptés et qui ne pourraient se faire sans eux, contribuent à ces deux objectifs.

Le Muséum National d’Histoire Naturelle a été pionnier dans le développement des Sciences Participatives depuis 20 ans à travers son programme Vigie-Nature. Initié en 1989 avec le Suivi Temporel des Oiseaux Communs (STOC), le dispositif Vigie-Nature s'est progressivement renforcé avec la mise en place progressive de nouveaux observatoires comme l’Observatoire des Papillons des Jardins, en place depuis 2006, en partenariat avec l’association Noé Conservation, le Suivi Photographique des Insectes pollinisateurs (SPIPOLL), lancé en 2010, ou encore le projet Sauvages de ma Rue, lancé en 2011 sur la flore urbaine.

Ces différents observatoires permettent de sensibiliser et d'impliquer activement les observateurs volontaires dans les processus de recherche. Les nouveaux outils du numérique démultiplient la collecte de données de terrains essentielles pour les scientifiques et permettent d'alimenter  de vastes bases de données sur la biodiversité ordinaire et ses réponses face aux changements globaux (urbanisation, changement climatique…).

Romain Julliard, Professeur au MNHN, responsable scientifique du programme Vigie-Nature du Département à l’Ecologie et Gestion de la Biodiversité du MNHN, Muséum National d'Histoire Naturelle

Utilisation et exploitation d'une base de connaissance "crowdsourcée" à l'AFP (geonames)

Retour d'expérience sur l'utilisation du projet collaboratif geonames.org pour enrichir en métadonnées l'ensemble de la production multimédia de l'AFP, en six langues, et créer de nouveaux objets web comme des mashups cartographiques à destination des écrans publics, web, tablettes et TV connectées.

Denis Teyssou, Responsable du MediaLab de l'AFP, Agence France Presse

Vers une contribution participative aux bases de données de l’IGN

Conscient des enjeux, et afin d’améliorer la qualité de ses données et de bénéficier de mises à jour plus rapides, l’IGN s’est lancé dans une démarche participative depuis plusieurs années. Deux actions ont ainsi été lancées parallèlement afin de couvrir à la fois les collaborations de partenaires professionnels (Community Sourcing) et les remontées du grand public (Crowd Sourcing). Grace à la mise en place de cercles vertueux, l’IGN et ses partenaires dressent aujourd’hui un bilan très prometteur de ces expérimentations. Face à ce constat positif, l’IGN va ouvrir et adapter son système d’information pour industrialiser cette démarche  de collecte participative. Producteur de données de référence faisant autorité, l’IGN inscrit ces évolutions dans un souci de maîtrise de la qualité des informations collectées, de rationalisation des moyens et de cohérence au niveau du territoire.

Jean-Luc Cousin, Directeur technique adjoint chargé des Systèmes d'Information, IGN