De « l’IA washing » à la réalité industrielle, quels sont les contours du renouveau actuel de l’IA ?

Mardi 5 Décembre 2017, de 11h15 à 12h45

Célébrée comme la « nouvelle donne » du traitement de l’information, l’Intelligence Artificielle est omniprésente dans l’actualité numérique et dans la communication des acteurs du marché. Mais l’évident pouvoir de fascination de la technologie et le traitement confus du sujet dans les médias tendent à brouiller la compréhension des innovations actuelles et de leur portée véritable. La disponibilité croissante des informations dans des formats lisibles par les machines conjuguée à l’augmentation de la puissance de calcul des machines ont relancé ces dernières années le paradigme de l’apprentissage-machine et d’IA « pilotées par les données ». Pour autant, les premières recherches sur l’IA remontent à l’après-guerre et ses différentes branches ont déjà connu plusieurs renouveaux.  Comment dès lors appréhender la révolution annoncée et comment  interpréter la fascination actuelle du marché ? Faut-il considérer l'IA comme une innovation de rupture ? L'essor de l'apprentissage-machine rend-il caduc les autres approches de l'IA et du traitement avancé de l'information (systèmes experts, TAL, sémantique, etc.) ?  Le renouveau réside-il dans les évolutions techniques ou dans les usages qu'elles autorisent et leurs effets ?  Quels bénéfices peut-on raisonnablement attendre pour l’industrie et comment prioriser les investissements ?  Alors que des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent contre les risques de « l’IA Washing » sur le développement de l’industrie, cette session de cadrage proposera une mise en perspective du sujet à travers des interventions croisées de chercheurs et d’industriels pour mieux cartographier les contours du renouveau actuel de l’IA et ses enjeux.

 

Animation :
Odile Quesnel, Animatrice du groupe de travail « Veille & Analytique » du GFII
Responsable d'ArgusLab, Argus de la Presse / Cision

Intervenants :
- Jean Gabriel Ganascia, Professeur à l'université Pierre et Marie Curie, chercheur en intelligence artificielle, président du comité d'éthique du CNRS
- Eric de la Clergerie, Chercheur en TAL / Team Alapage, Inria & co-animateur du groupe de travail "technologies de la connaissance" du GFII