Diversité linguistique et francophonie à l’heure du numérique

Thème : Les nouveaux enjeux de l'information scientifique pour la recherche

Jeudi 30 Mai 2013, de 16h15 à 18h15
Salle Milan

A l'heure de la globalisation, la « relocalisation » des connaissances » est un enjeu vital pour le dynamisme et la visibilité de la recherche française. La prise en compte de la diversité linguistique est aussi une question stratégique pour les entreprises, qui trop souvent en méconnaissent les enjeux économiques, sociétaux et les risques.

Toutefois, la valorisation de la diversité linguistique sur les réseaux mondiaux ne doit pas être présentée comme un combat « d'arrière-garde » mais bien comme un vecteur de créativité pour les acteurs du numérique. Le multilinguisme numérique est un atout pour l'innovation et la consolidation de la société de la connaissance, en France mais aussi dans la plupart des pays européens.

Animateur : Rémi Bilbault, Directeur Général, Pôle Santé, Wolters Kluwer France, Président du GFII

Intervenants :

Odile Canale, Chef de la mission Emploi et Diffusion de la langue Française, Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France (DGLFLF)

Jean-Loup Cuisiniez, Délégué CFDT, Axa Assistance France

Pierre Ouédraogo, Directeur, Direction de la Francophonie numérique, Organisation Internationale de la Francophonie

Patrick Weil, Directeur de Recherche au CNRS, Centre d’Histoire Sociale du XXe siècle / Université Paris I - Panthéon-Sorbonne, Président de Bibliothèques sans Frontières

En l'absence de bonnes pratiques linguistiques, quels risques juridiques pour les entreprises ?

Depuis quelques années, on constate dans les entreprises une revendication salariale pour le droit de travailler en français. Celle-ci peut-être individuelle ou collective. A partir de quatre cas concernant des entreprises internationales, Jean-Loup Cusiniez expliquera les facteurs de litiges, les décisions de justice qui en découlent et comment réagissent et s’adaptent les entreprises. A titre d’exemple, quelques cas linguistiques individuels portés devant les Prud’hommes seront également abordés.

Jean-Loup Cuisiniez, Délégué CFDT, Axa Assistance France

Bonnes pratiques linguistiques dans les entreprises ou comment concilier l’usage du français avec les impératifs de la communication internationale

Le contexte international dans lequel les entreprises s’insèrent de plus en plus profondément depuis une vingtaine d’années a fait surgir avec plus d’acuité la question des langues dans le monde du travail. Français, anglais, langues du partenaire et du client, les compétences linguistiques sont une ressource pour l’entreprise à condition d’adopter des principes pertinents de gestion de cette ressource. De nombreuses entreprises ont imaginé des réponses concrètes pour sortir du tout anglais ou de la guerre des langues. Qu’il s’agisse de la gestion des compétences linguistiques, de la communication interne et externe, des technologies de l’information et de la communication, ou de la traduction et des outils de traitement des langues, les bonnes pratiques ne manquent pas.

Odile Canale, Chef de la mission Emploi et Diffusion de la langue Française, Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France (DGLFLF)