Perspectives de développement autour de l’Open Data

Thème : Les perspectives de développement autour de l'Open Data

Mercredi 29 Mai 2013, de 14h15 à 15h30
Salle plénière

L’open data est une chance pour la France : une chance pour le citoyen, mais aussi une chance pour l’administration et l’industrie de l’information pour créer une véritable économie autour de la réutilisation des données. La France dispose d’une administration forte qui collecte ou produit des informations riches, variées et de qualité, qu’elles soient économiques, géographiques, statistiques, environnementales, culturelles… Elle dispose aussi d’acteurs innovants et performants, avec notamment un tissu dynamique de PME spécialisées en ingénierie des connaissances (moteurs de recherche, cartographie, outils d’analyse sémantique) et capables d’apporter une très forte valeur ajoutée aux données publiques. L’intégration d’Etalab au Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique est un signal fort, permettant de garantir la pérennité du mouvement Open Data.

Cette session, rassemblant de grands acteurs de l’Open Data, sera l’occasion d’échanger sur les perspectives de développement de ce mouvement, en France et en Europe.

Animateur : Romain Mazon, Rédacteur en chef web, La Gazette des Communes, Pôle collectivités, Groupe Moniteur

Intervenants :

Denis Berthault, directeur du développement des contenus en ligne, LexisNexis, Co-animateur du groupe de travail "données publiques" du GFII

Laurent Bignier, Directeur, La Place de l'Immobilier, HBS Research

Marc De Vries, Expert européen sur les données publiques, ePSI Platform

Luca Martinelli, Direction Générale, Office des Publications de l'UE

Pierre Martinerie, Vice-président chargé du développement durable, de la démocratie participative et du projet stratégique pour la Saône-et-Loire, Conseil Général de Saône-et-Loire (CG71)

Henri Verdier, Directeur, EtaLab

Open data : perspectives démocratiques et socio-économiques pour les collectivités.

La libération des données offre de réelles perspectives pour les collectivités françaises. En permettant de nouveaux éclairages de nos territoires, l’open data est source de création de valeur. En effet, les données libérées peuvent concerner le patrimoine culturel, le tourisme, les loisirs, autant d’informations qui, reprises dans de nouveaux services, de nouvelles applications, mettent en lumière les atouts des territoires, et favorisent leur attractivité.
 
La libération des données publiques ouvre également de nouvelles perspectives de modernisation de l’action publique. En démocratisant l’accès aux données publiques, notamment via la datavisualisation, l’open data favorise la culture data au sein des organisations publiques et auprès des citoyens. A terme, une gestion publique plus efficiente est possible.
 
De nouvelles possibilités démocratiques sont à attendre également. Éclairé sur les incidences des choix de gestion publique, mieux informé, le public sera plus à même d’influencer les prises de décisions politiques. Cela représente une opportunité. Celle de voir le débat enrichi, les enjeux politiques partagés, davantage compris. A ce titre, le datajournalisme, les outils de datavisualisations, sont précieux. Il s’agira également de permettre aux citoyens d’être producteurs de données, via le crowdsourcing.

Pierre Martinerie, Vice-président chargé du développement durable, de la démocratie participative et du projet stratégique pour la Saône-et-Loire, Conseil Général de Saône-et-Loire (CG71)